Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
/ / /

Cette histoire d'aventures qui commence est plus un résumé d'histoire qu'une histoire complète car les enchaînements sont plutôt rapides. L’avantage est qu'elle se lit vite, mais on peut aussi flâner dans les décors qui sont quand même travaillés. 

L'idée de base est d'utiliser  les moyens à disposition dans la BD, le cinéma et la littérature, pour voyager dans le temps et l'espace. Par exemple le vaisseau de Valérian (Mézières et Christin) permet les deux mais comment y avoir accès ? Certains personnages de BD ou de roman sont ainsi cités sans explication particulière, car ils sont bien connus des fans de BD et de SF (sauf Ianna qui  est une de mes héroines). Au lecteur moins fan de se documenter (merci internet). J'espère que les auteurs auxquels j'ai emprunté des lieux et des personnages ne m'en voudront pas. C'était surtout par admiration. 

Commencée au début du confinement à raison d'une page par semaine, cette histoire ne va pas s’arrêter au déconfinement. L'aventure est lancée, dans le temps et l'espace, et j'ai idée depuis le début d'aboutir à un certain endroit...

Bonne lecture. 

Page 1

Page 1

Page 2

Page 2

Page 3

Page 3

Page 4

Page 4

Page 5

Page 5

Page 6

Page 6

NOTE : dans la Saga des Seigneurs (les Thoans) de P.J.Farmer, Okéanos est le premier niveau du monde à étage créé par Robert Wolf (Alias le seigneur Jadawin). Chaque étage est une immense couronne entourant la montagne infranchissable qui supporte les niveaux supérieurs. Il y a ainsi 4 niveaux se rétrécissant, mais totalisant une surface plus grande que la terre. Le dernier niveau est surmonté par l'immense palais du seigneur. Le tout flotte dans un ciel vert. Seul le seigneur, ou d'autres initiés, voyagent entre les niveaux grâce à des portes. 

Okéanos est une sorte de paradis abritant humains et créatures de la Grèce antique. C'est une couronne entourant l'océan, qui lui-même entoure le monolithe du niveau supérieur. On peut le voir au loin. 

Le monde de Jadawin est réputé pour diffuser des produits qui ramène tout humain à un age physiologique de 25 ans et lui confère donc l'immortalité, qui est aussi le lot des seigneurs. La mort brutale reste bien présente, mais sans renouvellement réel des générations, ce monde reste toujours identique à lui-même. 

Page 7

Page 7

Page 8

Page 8

Page 9

Page 9

Page 10

Page 10

Page 11

Page 11

Page 12

Page 12

Page 13

Page 13

Je quitte finalement l'univers des seigneurs de P.J.Farmer si vite parcouru, mais avec la jeunesse en prime. 

Il y aurait eu tant de scènes supplémentaires à insérer comme par exemple une visite du palais du seigneur Jadawin  où je me trouvais et sa salle des trophées. Gigantesque galerie meublée de créatures naturalisées, et pas toujours des animaux ... Peut-être plus tard ...

En attendant, les aventures à Londres 1965 commencent. 

A Suivre ...

Partager cet article
Repost0
Published by Habaki - dans album BD
/ / /

Réalisé pour  le concours du festival BD d'Antony sur le thème "Se Souvenir" (prix mention "Pro", bien que je sois non publié, condition pour participer au concours ?! Ca fait quand meme plaisir !).

Couleurs directes sur papier. 

 SouvDEnfer01 100A4

 

SouvDEnfer02 100A4

 

SouvDEnfer03 100A4

Partager cet article
Repost0
Published by Habaki - dans album BD
/ / /
Concours "les Animaux dans la BD" du Festival d'Antony 2011
Concours "les Animaux dans la BD" du Festival d'Antony 2011
Concours "les Animaux dans la BD" du Festival d'Antony 2011
Concours "les Animaux dans la BD" du Festival d'Antony 2011
Concours "les Animaux dans la BD" du Festival d'Antony 2011
Concours "les Animaux dans la BD" du Festival d'Antony 2011
Concours "les Animaux dans la BD" du Festival d'Antony 2011
Concours "les Animaux dans la BD" du Festival d'Antony 2011
Concours "les Animaux dans la BD" du Festival d'Antony 2011
Concours "les Animaux dans la BD" du Festival d'Antony 2011
Concours "les Animaux dans la BD" du Festival d'Antony 2011

Concours "les Animaux dans la BD" du Festival d'Antony 2011

Partager cet article
Repost0
Published by Habaki - dans album BD
/ / /
Portraits de films
Portraits de films
Portraits de films
Portraits de films
Portraits de films
Portraits de films
Portraits de films
Portraits de films
Portraits de films
Portraits de films
Portraits de films
Portraits de films
Portraits de films
Portraits de films
Portraits de films
Portraits de films
Portraits de films
Portraits de films
Portraits de films
Portraits de films
Portraits de films
Portraits de films
Portraits de films
Portraits de films
Portraits de films
Portraits de films
Portraits de films
Portraits de films
Portraits de films
Portraits de films
Portraits de films
Portraits de films

Portraits de films

Partager cet article
Repost0
Published by Habaki - dans Portrait Cinéma album
/ / /

Comme son nom le suggère, ce thème consiste à reconnaître des formes dans des taches de couleurs. Mais pour corser le jeu, il s'agit non seulement de dessiner la forme sur la tache mais aussi de l'interpréter et de l'inclure dans un décor afin d'obtenir une illustration. 

Sympa non ?

Les taches de référence peuvent être obtenues de différentes manières: celle que je préfère est de scaner la feuille où je teste mes couleurs pour réaliser une aquarelle. 

Dans la suite on peut voir les taches d'origine et les dessins ou illustrations résultants. 

Moteurs à imagination
Moteurs à imagination
Moteurs à imagination
Moteurs à imagination
Moteurs à imagination
Moteurs à imagination
Moteurs à imagination
Moteurs à imagination
Moteurs à imagination
Moteurs à imagination
Moteurs à imagination
Moteurs à imagination
Moteurs à imagination
Moteurs à imagination
Moteurs à imagination
Moteurs à imagination
Moteurs à imagination
Moteurs à imagination
Moteurs à imagination
Moteurs à imagination
Moteurs à imagination
Moteurs à imagination
Moteurs à imagination
Moteurs à imagination
Moteurs à imagination
Moteurs à imagination
Moteurs à imagination

Moteurs à imagination

Partager cet article
Repost0
Published by Habaki - dans album Rorschach